Diana Cissé

Chercheure doctorante, Université d'Ottawa
Étudiante au doctorat en science politique, Université d'Ottawa

Thématiques

Diana Cissé

Chercheure doctorante, Université d'Ottawa
Étudiante au doctorat en science politique, Université d'Ottawa

Diana Cissé est une étudiante au doctorat en science politique à l’Université d’Ottawa sous la direction de la professeure Marie-Christine Doran. Sa recherche porte sur la comparaison de mobilisations sociales contre l’accaparement des terres liées à la mise en place de zones économiques spéciales au Sénégal et en Colombie. Elle a réalisé en 2016, un terrain de recherche en Colombie dans le cadre de son Master, grâce à l’invitation du professeur Eduardo Restrepo du Centre d’Études Afrodescendantes de La Javeriana à Bogota. Elle a conduit une enquête de terrain au sein de la zone humanitaire de résistance civile, Civipaz situé dans la municipalité d’El Castillo dans le département du Meta grâce au soutien de la Corporacion Claretiana Norman Perez Bello.  La zone humanitaire de résistance civile est un espace dont l’accès est interdit aux acteurs armés. Il a permis à des familles en situation de déplacement forcé de retourner vivre dans la localité qu’ils ont eu à quitter à cause du conflit. Elle est également membre du collectif afro-féministe Filhas de Dandara.  Ce collectif organise des rencontres, au sein desquelles sont discutées des œuvres littéraires d’auteures afrodescendantes. Elle a commenté le film Voces de Guerrilla de Sjoerd Van Groothest lors du Festival du Film des Droits Humains à Paris en 2018.

Ce contenu a été mis à jour le 30 octobre 2020.