Conséquences de la criminalisation

  1. Coûts économiques importants pour la personne criminalisée, sa famille, son organisation et sa communauté engendrés par l’effet combiné de la détention arbitraire, la prison préventive et les reports successifs des audiences.
    • Le poids est particulièrement lourd à porter pour les femmes autochtones des régions rurales qui doivent veiller au bien-être socioéconomique de leur famille en l’absence du pourvoyeur habituel.
  2. Forte charge psychologique pour la personne criminalisée, en raison du stress et de la vulnérabilité causés par l’incertitude prégnante tout au long du processus de criminalisation; de l’isolement forcé causé par la détention, etc.
  3. Désarticulation et affaiblissement du mouvement communautaire, notamment car les ressources et les énergies sont déviées vers la défense de la / les personne(s) criminalisé(e)s plutôt que vers la défense de droits collectifs.
  4. Effritement du tissu social causé par la méfiance générée par les campagnes de salissage à l’encontre des personnes et groupes criminalisés.

Ce contenu a été mis à jour le 28 juin 2020.